Nouveau livre : Sein, l'île du bout du monde

Parution : 25 octobre 2021
Format 270 x 210 - à l'Italienne
128 pages
30,00 €

Le livre est réalisé en auto-édition. Il est disponible dans les principales librairies du Finistère. Il est aussi possible de le commander en ligne et il sera expédié. 

Les cookies doivent être acceptés afin d'afficher ce contenu. Accepter
Couv.Jpg

Particulièrement attaché à l'île de Sein, le photographe y a séjourné plusieurs fois, à différentes saisons. En hiver, les prises de vue sont parfois un sacré challenge. Réunir un grand coefficient de marée et une série de dépressions a été un défi qui a pris plusieurs années d’attente ! En 2016, les conditions ont été réunies et le résultat à la hauteur des espérances du photographe avec des images de vagues explosant sur le quai, jusqu'à dépasser le toit des maisons. Quelques mois plus tard, lors de prises de vue en hélicoptère, le vent dépassait les 60 nœuds en rafale ! Impossible de se poser sur l’île comme prévu (pour attendre des éclaircies) et l’opération risquait d’être annulée. Heureusement une légère baisse du vent a permis l’opération. Au re-décollage, direction Ar-Men pour des photos incroyables de ce phare de 32 mètres submergés par les vagues.

En 2019, Benoît Stichelbaut s’installe à SEIN plusieurs jours, organisant ainsi sa propre « résidence d’artiste ». Le projet est de profiter au long terme de l'atmosphère si particulière du lieu et d'être entièrement disponible à la photographie. Il s'agit de mettre en avant les différentes ambiances de l’île afin d'en refléter la personnalité. 

Et si l'île fait le bonheur du photographe, elle est particulièrement inspirante pour l’auteur. Nous retrouvons dans l’ouvrage les thèmes chers au voyage et au reportage, la singularité d'un lieu, la confrontation aux éléments naturels, l’attention nécessaire à l'instant photographique.
Elle sert aussi de support à une vision plus large. Campée entre la terre et la mer, entre le matériel et l'immatériel, entre le fini et l'infini, l'île reflète notre aspiration à plus d'harmonie et de beauté. Elle incite à ralentir afin de permettre à nos sens de s’éveiller. Elle nous convie à davantage de présence. L’île symbolise la primauté de l'être sur l’avoir.

Les textes éclairent les photos et le reportage se transforme en navigation intérieure. Avec un cap fixé vers l’horizon. 

Page 11

Sein, l'Ile du bout du Monde, Benoit Stichelbaut livre un sublime ouvrage

Page 36

On en parle :

- Radio : Présentation sur France Bleu Breizh Izel (émission du 30/10) : ICI

- Presse : Le Telegramme du 24/11 (Loisirs > livres - toutes éditions) : ICI

- TV : Tébéo (émission Bonjour-Bretagne du 16/11) : ICI


Commander 30,00 €

Je voulais simplement vous informer que j'avais bien reçu votre livre photos en très bon état en Belgique.
Je l'ai immédiatement parcouru et il m'a ému par vos photos et textes.
J'aime la Bretagne depuis longtemps déjà et je me réjouis que des photographes comme vous l'êtes subliment les beautés de cette région et soulignent les conditions de vie souvent difficiles des habitants.
Merci à vous.
J'ai bien reçu mon livre. Merci beaucoup. C'est magnifique. J'aime beaucoup les textes qui accompagnent les photos.
Je suis ravie du livre.
Bravo pour ces belles photos et leurs légendes dans ce très beau livre sur l'île de Sein
Benoit stichelbault très amoureux de la Bretagne, de l’océan, des phares, des îles lointaines chaudes et froides, nous embarque dans un superbe voyage à l’île de Sein. Des les premières photos nous sentons les embruns, plusieures saisons en une journée et des lumières éclatantes. Paysages à couper le souffle et petite bourgade pleine de charme. L’auteur agrémente ses photos de commentaires pertinents et poétiques. Un petit coup de mou , feuilletez le bel ouvrage et ça ira bien mieux , promis.
Merci pour l’expédition très rapide de ma commande.
Merci aussi pour votre travail. Je viens de feuilleter votre livre sur l’île de Sein, j’en ai encore la chair de poule en vous écrivant ce commentaire. Vos photos éveillent beaucoup de souvenirs, sur une page elles font peur, sur une autre elles apaisent, sur une troisème elles enchantent.

Laissez un commentaire !

Déjà inscrit ? Se connecter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.